Que demandons-nous?

L'implantation de tours à Lausanne doit faire l'objet d'une planification concertée en matière d'aménagement du territoire. Une étude à ce sujet est d'ailleurs en cours dans le cadre de l'agglomération Lausanne-Morges. Ses résultats permettront de mieux appréhender les inconvénients et les avantages des constructions hautes et de définir des règles de base en la matière. Plusieurs villes de Suisse, à l'instar de Zoug, Zurich, Berne et Lucerne, se sont déjà dotées d'un tel instrument.

Mais la Municipalité de Lausanne fait le forcing et essaie de contourner cette démarche, favorisant ainsi une construction privée qui ne s'inscrit dans aucun concept d'ensemble et altère la qualité du paysage, première richesse de Lausanne.
Nous demandons donc à la Municipalité :

L'abandon du projet Taoua

Si le conseil communal approuve le projet, nous demandons :

Le référendum spontané
afin que les Lausannois puissent se prononcer sur un projet qui altère de façon majeure l'aspect de leur ville et ne s'inscrit dans aucune stratégie globale d'aménagement du territoire.
La pose de gabarits
afin que les Lausannois puissent se rendre réellement compte de la taille de la tour Taoua et de son impact sur le paysage.
Une réflexion globale
sur l'implantation de tours à Lausanne qui s'inscrive dans le cadre d'une stratégie régionale d'aménagement du territoire, afin que Taoua ne constitue pas un précédent à l'érection anarchique de tours au sein de l'agglomération lausannoise.